TRAITEMENT EN C.E.T. DU LIXIVIAT :

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT CLASSIQUE :

Les lixiviats sont les jus produits sous l’action conjuguée de l’eau de pluie et de la fermentation des déchets enfouis. Ils contiennent une pollution de type azotée (amoniac, NH4), de type carbonée (déchets organique, DCO), et des métaux lourds.

Il est nécessaire de les récolter afin de pouvoir les contrôler pour respecter les valeurs de rejets réglementaires notamment en matière de pH, carbone organique total, demande chimique en oxygène, ammonium, phosphore et métaux, et de les traiter pour pouvoir les rejeter sans risque dans le milieu naturel.

Effectuer le traitement des lixiviats en
diminuant les couts et en respectant
l’environnement
A cause des phénomènes d’infiltration et de lixiviation, les décharges de DSU
produisent un fluide de processus dans le volume des déchets stockés appelé
“Lixiviats”. Les lixiviats contiennent beaucoup de substances polluantes et
présentent une concentration élevée en:
» Substances organiques (DCO, COT, DBO5)
» Composés azotés (ammoniaque)
» Métaux lourds
» Salinité (chlorures et sulfates)
Les limites pour la décharge des déchets sont très contraignantes. Cette situation demande l’application de solutions techniques innovantes qui puissent conjuguer d’excellents résultats avec la compétitivité économique.

LA SOLUTION PAR BIOTRAITEMENT :
TRAITEMENT BIOLOGIQUE DES DECHETS ORGANIQUES ET MENAGERS
PROPRIETES DECHARGES : Accélère la dégradation des déchets d’origine organique (graisses, hydrocarbures, cellulose,
lignine, protéines…) Réduit les mauvaises odeurs dues aux fermentations anaérobies et limite l’effet toxique
ou inhibiteur de certains composés indésirables ou paramètres physico-chimiques (composés organiques
volatils - méthane – hydrogène sulfuré – ammoniac - métaux lourds – pH ...)
COMPOSTAGE : Permet un démarrage rapide du procédé biologique de conversion et de valorisation des
substrats organiques en un produit stabilisé, hygiénique. Favorise la technique de stabilisation et de
traitement aérobie. Réduction des mauvaises odeurs.